Rencontre avec Ludovic Tranchant, responsable de marché Santé et Prévoyance chez VILAVI | VILAVI Aller au contenu principal

Rencontre avec Ludovic Tranchant, responsable de marché Santé et Prévoyance chez VILAVI

Publié le 31 janvier 2024 par apagny
Ludovic Tranchant, responsable de marché Santé et Prévoyance VILAVI

Ludovic Tranchant a rejoint notre filiale ASSU 2000 en 2002 en tant que gestionnaire santé. Après avoir gravi les échelons pour devenir responsable du service gestion Santé et Prévoyance, il a choisi, en 2023, de rejoindre l’équipe de la Direction de l’offre du Groupe au poste de responsable de marché Santé et Prévoyance. Il nous parle de son parcours.

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ? 

Spécialisé dans la vente de matériel informatique, j'ai poussé les portes d'ASSU 2000 en 2002 un peu par hasard, pour postuler au poste de "rédactrice santé" (oui rédactrice !).

L'univers de la santé était, à ce moment-là, une inconnue pour moi, mais j'ai su convaincre par ma motivation : l'aventure commence !

J'ai beaucoup appris grâce aux conseils de ma responsable de l'époque, et par moi-même en faisant mes preuves en tant que gestionnaire santé, puis en menant à bien les missions qui m'étaient confiées : formation néo collaborateurs, validateur des capitaux décès, référent technique, etc.

En 2009, ASSU 2000 me fait confiance pour prendre les rênes du service gestion santé et prévoyance. Plusieurs défis sont alors à relever :

  • reconstruire une équipe ;
  • revoir en profondeur l'organisation de la gestion en phase avec les évolutions de notre SI pour gagner en efficacité, en modernité ;
  • lancer le produit santé sur Euroassurance, maxance, puis ASSURÉO.

Depuis peu, je me suis lancé un nouveau défi : rejoindre l'équipe de la Direction de l'offre et partenariat, toujours dans mon domaine de prédilection. Un nouveau chapitre commence !

Quelle est la chose la plus étrange ou amusante que tu aies jamais apprise dans le cadre de ton travail ? 

La chose la plus étrange ou plutôt marquante, apprise dans le cadre de mon travail, est sans doute une vision intime de la nature humaine perçue à travers la gestion des capitaux décès.

Sans jamais juger, nous faisons face à une réalité : l'état de détresse et la réaction de la famille... Un exemple, parmi tant d'autres, m'a particulièrement marqué : le fils d'un défunt qui était venu au siège car il ne comprenait pas pourquoi son père ne l'avait pas désigné en tant que bénéficiaire.

Si tu pouvais décrire ton style de travail en utilisant une métaphore, laquelle choisirais-tu ? 

"Tous dans le même bateau". Avancer tous ensemble pour un seul et même objectif, la qualité du service rendu et la satisfaction client !

Si tu pouvais inviter deux personnes, vivantes ou décédées, à dîner pour discuter de ta carrière, qui choisirais-tu et pourquoi ? 

Mon grand-père pour comparer les époques, les changements dans la société actuelle,

Marie Curie dont les citations sont toujours d'actualité pour mener à bien une carrière, comme celle-ci :  “Premier principe : ne jamais se laisser abattre par des personnes ou par des événements.”

Quelle est ton super-pouvoir secret pour rester motivé les jours difficiles ?

La résilience !